Gestion du stress avec l’hypnose

GESTION DU STRESS ET HYPNOSE

Apprenez à mieux gérer votre stress avec l’hypnose et un accompagnement sur-mesure

Le stress est partout, il veut tout est rien dire. Il devient parfois même un prétexte. C’est un concept flou dans lequel nous avons tendance à englober de nombreuses chose.

LE STRESS EN GÉNÉRAL

Quelques définitions du stress :

1. Agression de l’organisme par un agent physique, psychique, émotionnel entraînant un déséquilibre qui doit être compensé par un travail d’adaptation.

2. Réaction de l’organisme à l’agression subie.

3. Agent qui agresse. Des circonstances aussi variées que l’exposition au froid, les traumatismes, les infections, la ménopause, les émotions, autant de stress mettant en branle le couple hypophyso-surrénal (RavaultVignon, Rhumatol., 1956, p. 14).

4. Tension nerveuse, contrainte de l’organisme face à un choc (événement soudain, traumatisme, sensation forte, bruit, surmenage).

Ainsi, le stress est un grand mot (maux) regroupant éléments différents (psychiques/physiques) et donc des problématiques associées.
Le stress physique (tension musculaire, sport, rythme cardiaque, pression artérielle),
Le stress psychique (émotions, conflits intérieurs, pression ressentie face à une situation, réaction face à une situation à venir).

« Le stress c’est une invitation à l’adaptation, au mouvement pour retrouver un état de bien-être.« 

Nous parlons dans ces cas là d’homéostasie, comme étant un équilibre entre les contraintes extérieures et à vos capacités à faire face à ces contraintes.

HYPNOSE & GESTION DU STRESS

Le corps réagit à des stimuli extérieurs (environnement) et intérieurs (émotions, pensées). L’inconscient automatise des réponses particulières à ces stimuli.
Le fait est qu’il n’automatise pas toujours les bonnes réponses ou que certaines de ces réponses ne sont plus adaptées pour vous aujourd’hui.

L’hypnose intervient alors à ce niveau-là. De nouvelles réponses, plus adaptées aux diverses situations.
L’état d’hypnose va donc vous permettre d’apprendre de nouvelles manières de réagir plus adaptées que celle actuellement en place.

Prendre du recul


Ici, c’est un travail sur la perception de votre environnement. Parfois nous « avons l’impression » que « … ». L’hypnose est un bon moyen pour faire évoluer votre « impressions » : prendre de la distance et de la hauteur par rapport à des remarques, des comportements (des autres) qui vous affectent aujourd’hui. Et ainsi permettre de prendre du recul et lâcher prise.

Déterminer ma responsabilité

Quelle est ma responsabilité dans cette problématique ? Je ne pourrai agir que sur ce que je peux contrôler. Je ne contrôle pas les réactions et agissement des autres. En revanche je contrôle les miens.
Vous pouvez vous contrôler, reprendre la main sur VOS actes, VOS pensées, mais pas sur les autres.

Mise en place de solutions adaptées

Objectif : imaginer d’abord comment vous aimeriez réagir dans telle ou telle situation ? De quelles ressources avez-vous besoin ?
Assurez-vous que ce comportement soit en adéquation avec votre quotidien et vos valeurs.
Enfin, mise en place du nouveau comportement, plus adapté en hypnose.


STRESS TRAUMATIQUE, « POST »TRAUMATIQUE ET HYPNOSE

Stress traumatique, post-traumatique.  – article stress post-traumatique

« Le symptôme central est la reviviscence qui se manifeste par des flashbacks ou des rêves traumatiques dans lesquels le sujet a le sentiment de revivre l'évènement. Lors des réactivations traumatiques, la mémoire du corps génère un réveil émotionnel et physiologique identique à celui éprouvé lors de l'évènement. »

L’hypnose peut alors agir sur ce stress traumatique via la technique RITMO® (proche EMDR) que j’ai appris avec Lili Ruggieri sa créatrice.

Retraitement de l’Information Traumatique par Mouvements Oculaires, cette technique est une combinaison entre EMDR (Eyes Movement Desensibilization Retreatment) et d’hypnose.

La technique RITMO® est à base de stimulations visuelles, auditives ou corporelles (tapotements sur les mains, les genoux…) de gauche à droite, pendant que le sujet se replonge dans son souvenir.
Ce processus permet d’activer les zones du cerveau impliquées jusqu’à « digérer » l’évènement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie. La perception du traumatisme change, l’évènement est enfin intégré puis dépassé.

crédit photos :
Photo by nikko macaspac on Unsplash
Photo by YUCAR FotoGrafik on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *