Bien choisir son hypno … Un hypnoquoi?

titre travail homme

Hypnotiseur, hypnologue, hypnothérapeute, praticien en hypnose, hypnopraticien

Des noms divers et variés pour dire la même chose !

hypnotiseur hypnothérapeute hypnologue praticien en hypnose hypnopraticien

Le fait est qu’aujourd’hui, la pratique de l’hypnose n’est pas réglementée en France. La législation ne régit pas encore le « titre » des praticiens, certifiés. Ainsi vous trouverez un peu de tout : hypnothérapeute, hypnotiseur, praticien en hypnose, hypnopraticien, hypnologue. Toujours est-il que derrière ces « noms », il y a des personnes qui ont été formées à l’hypnose.
Les formations sont très diverses, par leurs durées, leurs orientations (ericksonienne, humaniste, classique, PNL, etc.), leurs formateurs et leurs parcours et/ou spécialités (sport, traumatismes, thérapie, générale, tabac, poids, entreprise, etc). Tout ces paramètres vont influencer la pratique d’un hypno, modeler ses croyances, et orienter sa posture.

Ainsi, il y a une pluralité d’approches et des praticiens bien différents. Pour ma part je conçois l’hypnose comme un outil générateur de possibilités et facilitateur de changement

Je vais vous donner ici quelques idées pour bien choisir votre hypno / hypnotiseur / hypnothérapeute / hypnologue. Vous êtes évidemment libre de les appliquer ou pas !

1. Premier(s) contact(s)

poignée de main

À vrai dire, il y a deux premiers contacts : Le premier au téléphone ou par mail, le second à l’entretien.
Lors de ces moments, vous pouvez être attentif à la « relation », à l’aspect relationnel qui se crée avec votre praticien. Certains parlent de « feeling« , d’autre « d’alliance thérapeutique« , la finalité est la même : le rapport.

Comment vous sentez-vous? Par rapport à ce que le praticien raconte : est ce que ça vous parle? Est-il à votre écoute?

2. Confiance

Ce qui découle de se rapport est évidemment une relation de confiance. Le praticien se doit de répondre à vos question et de rassurer vos inquiétudes.
Vous devez vous sentir à l’aise avec votre praticien. Être à l’aise et naturel pendant les séances vous permettra de prendre plus facilement part à votre propre changement et ainsi éviter une forme de passivité ou d’inconfort.
⚠️ Votre praticien ne doit pas être gentil et conciliant, il doit être empathique et bienveillant. Le métier peut impliquer de mettre à jour des incohérences dans certaines chose. Ces incohérences ne sont pas toujours « agréables » à entendre, mais elle doivent parfois être relevées.

Un élément intéressant à observer est également la réflexion du praticien. Prend-t-il le temps de réfléchir lorsque vous lui parler ? Est-il curieux de vous, de votre problématique ? L’idée n’est pas nécessairement de connaître l’ensemble de votre vie, mais il vous questionnera sur certains points clefs conditionnant votre problème et vos solution(s).

3. Consultez différents praticiens

Consultez plusieurs praticiens, comme évoqué au dessus les approches de l’hypnose peuvent être très différentes et variées en fonction personne, de leurs vécu, de leurs formation. N’hésitez pas à élargir vos possibilités et à choisir le praticien qui vous convient le plus ! Ne vous cantonnez pas à un praticien si les voyants plus haut ne sont pas au vert.


J’espère que cet article vous a été utile.

Votre Hypno, Louis MARTIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.